LE TIGRE CHANTEUR -EDITON BLOG- EPISODE 50

 LE TIGRE CHANTEUR -EDITON BLOG- EPISODE 50 

SCENE ENTRE AFRICAINS QUELQUE PART EN BANLIEUE PARISIENNE

AMINA Z'AMBALE très gênée et entourée de ses quatre enfants, serre dans ses bras le container de la fameuse paillette. Son mari AMADOU, camionneur, énorme, la secoue. Il est furieux :

AMADOU                                                                                                                      Et c'est par la copine de Madame à qui elle fait ses confidences, parce qu'à moi elle n'en fait pas, Madame, des confidences…

AMINA Z'AMBALE                                                                                        C'est pas de ma faute, tu étais à Marseille avec ton camion...

AMADOU                                                                                                                 C'est par la copine de ma femme que j'apprends que Madame s'en va chez un gynécologue et pourquoi ? Pour me faire cocu, moi, AMADOU Z'AMBALE, comme si je ne te ramonais pas assez fort ta petite chemisette ! Et ce qui est bien plus fort, avec qui ma femme va me faire cocu, moi, AMDOU Z'AMBALE, avec un homme mort, avec un cadavre !

Il essaie d'arracher le container auquel AMINA s'attache désespérément.

Les voisins accourus au bruit se sont rassemblés et commentent, ce qui ajoute à notre homme la joie d'avoir des spectateurs

AMADOU                                                                                                                     Tu dis que son esprit est caché dans ce pot ! AAAAAAAAAh! sorcière, putain de salope de sorcière, tu vas voir ce que j'en fais, moi, de ce pot !

Il secoue violemment sa femme et arrive à lui enlever le container qui s'ouvre et dont le liquide se renverse par terre dans un flot de vapeur blanche et avec un PCHHHHHHHHHH... méphistophélique, en gelant tout, comme le fait toujours l'azote liquide brusquement en contact avec l'air ambiant. La petite paillette au contenu si précieux est projetée dans un pot de fleurs qui gèlent aussitôt.

L'assistance, effrayée recule avec des cris, AMADOU se signe à plusieurs reprises

AMADOU (gris de peur)                                                                                     Suppôt du diable, ne me fais pas de mal JESUS MARIE JOSEPH, protégez-nous ! (La suite dans un dialecte africain)

 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

LE TIGRE CHANTEUR -EDITION BLOG- EPISODE 60

LE TIGRE CHANTEUR - EDITION BLOG - EPISODE 43

BREVE RENCONTRE A COINTRIN EPISODE 4