l'Habit vert pâle 
épisode 3



"Le sein est un organe noble"... Cette phrase répétée deux fois a vibré dans la salle, scandée par la belle voix grave de Morel, une voix d'acteur aux intonations précises. La phrase a tournoyé sous les néons de l'amphithéâtre, a fait mouche, frappant d'un seul impact deux cents cerveaux de vingt ans. Ces garçons et ces filles, hier encore, auraient ri d'un air salace en apercevant une poitrine de femme, fût-elle fripée comme celle d'une grand-mère. Ils ont compris, une fois pour toutes, que rien n'est obscène en médecine et les organes cachés d'une femme seront pour eux désormais, l'objet d'attention respectueuse.
Le choix d'une femme âgée, le choix du cancer avec son aura maléfique, n'étaient sans doute pas dûs au hasard : l'objet était trop éloigné de l'attrait sexuel pour exciter le désir des garçons, le rire honteux des filles. C'était un sein, un des endroits tabous de la femme et personne n'a bronché, ni ri. Tous ont découvert que le corps humain et ses organes sont pour le médecin, choses nobles.
Après le cours, une surveillante à la haute coiffe barrée de noir répartit les stagiaires en groupe pour suivre la visite en salle. C'est une vaste salle de l'Assistance Publique aux murs blancs, illuminés de hautes fenêtres. Cinquante lits s'y alignent où souffrent, dorment, défèquent, des opérés de "mou": intestin, appendice, hernie. Ce qui frappe d'abord, le premier jour, c'est l'odeur. Ce remugle d'urines, de sueur, de moisi, d'éther... Duval, l'interne, blond, frisé, souriant, conduit le troupeau des stagiaires et leur explique les cas d'un air important :
- Hernie étranglée, opéré de deux jours. Vous voyez, la flèche sur la pancarte indique le jour de l'intervention. La ligne bleue est la température : 38.7° hier, 38.2° ce matin, c'est normal. Le rouge, le pouls, qu'on prend également matin et soir. Ces bandes hachurées, la tension. Et ce point d'exclamation ici indique la chose la plus importante qui puisse arriver pour nous à un opéré. L'index pointé sur Claire, jolie fille grande et blonde, fraîchement débarquée de sa Savoie natale.
- Vous allez me dire quoi Mademoiselle. Comment ?, vous ne savez pas?, le pet! le pet! proutt!.
Il rit, ravi de la plaisanterie et l'opéré rit aussi, jovial:
- C'est vrai, j'ai fait proutt! Hier.
Tout le monde s'esclaffe, tandis que Claire rougit et se trouble...
 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

LE TIGRE CHANTEUR "EDITION BLOG" EPISODE 76

LE TIGRE CHANTEUR "EDITION BLOG" EPISODE 65

LE TIGRE CHANTEUR (EDITION BLOG) EPISODE 01